Dialogue 3

Accueil ] Présentation ] Sommaire ] Diffusion ] Forum ] Livre d'or ] Logos ] Moteur ] Résistance ] Nouveautés ]

[ Formation ] [ courriers ]

Dialogue 1 Dialogue 2 Dialogue 3

 

   

 

 

 

 

Dialogue 3:

 

"Demande de clarification:

Es-tu d'accord avec les propos de Y. La Monneraie qui dit qu'il ne faut pas s'occuper de l'enfant mais de l'élève, ni de l'anamnèse"un autre écueil à éviter est de faire de cette rencontre un interrogatoire sur le comportement de l'enfant dans sa vie quotidienne, sur les relations que les parents entretiennent avec lui..." p177"

 

"Là aussi ça me paraît mélangé. Je pense qu’il  a confusément compris quelque chose qu’il n’exprime pas clairement…  

Tu vas voir, moi, c’est pas plus clair…  

Je pense que, comme pour les psychologues ou thérapeutes qui trouvent incompatibles les passages de tests avec les suivis (pour un même enfant), je pense que nous devrions nous débrouiller pour que ça ne soit pas la même personne (au sein du RASED) qui fasse les observations et les entretiens d’informations, parce que certains éléments sont primordiaux pour poser une indication d'aide, mais peuvent une fois connus, complètement entraver le travail rééducatif, si le rééducateur ne reste pas vigilant et se pose comme connaissant et comprenant par avance la problématique de l’enfant!!!

Moi, malheureusement pour poser une indication, j’ai besoin de connaître l’enfant : un enfant présentant d’importantes manifestations phobiques à la maison relève à mon sens d’une aide extérieure à l’école, et ce parce que la sphère familiale est touchée de manière symptomatique, que cela ne regarde pas l’école, et n’a pas à être pris en compte par elle, justement. 

Mais pour le savoir, il faut bien que quelqu’un l’entende, cette difficulté, non?"

J'espère t'avoir été utile,
@ bientôt,
Sylvie.

 

Dialogue 1 ] Dialogue 2 ] [ Dialogue 3 ]