Lecture 15

Accueil ]    [ Sommaire ] [ Présentation ] [ Moteur ]

[ Rééducation ] [ Lectures ]

 

 

  Lecture 14

L'accès à l'écrit par le conte

 

Lecture 16

Le génogramme imaginaire

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Proposition de classification des élèves en difficulté au CP et remédiation

Anne Berlioz

 

Psychologie et Education

N°51, Décembre 2002

Pages 61-77

AFPS

 

Pour aller directement au chapitre concerné, cliquez sur le dossier:

Coups de cœur

Résumé

Plan

Citations

 

Coups de cœur:     

Ce qui m'a intéressé:

bullet

La clarté de la lecture de l'auteur et des apports de l'analyse systémique à la pratique rééducative.

bullet

La tentative de classification des enfants en difficulté qui permet, à mon sens, de s'appuyer sur des hypothèses compréhensibles par tous et donc communicables.

bullet

La nouveauté et l'originalité (pour moi):
bullet

des projets rééducatifs proposés par l'auteur en réponse aux difficultés de l'enfant.

bullet

des exemples de travail effectué avec les familles

bullet

des exemples d'activités en séance de rééducation avec les enfants. 

 

Ce que je regrette:

bullet

La schématisation, parfois excessive des profils ( particulièrement des profils de la famille). 

bullet

Que l'auteur ne précise pas sa position entre suivi rééducatif et suivi spécialisé par le maître E, alors qu'elle le fait entre suivi rééducatif et intervention du psychologue scolaire.

 

 

 

Résumé:

"L'attitude des élèves ayant des difficultés d'ordre scolaire est porteuse de messages qui permettent de les classer en 4 catégories:

bullet

Les élèves non-mandatés, à qui n'a été faite aucune demande claire de travailler et de réussir à l'école;

bullet

Les enfants-roi, encore dans la toute-puissance et incapables de se plier aux exigences de l'école;

bullet

Les enfants assistés, sans aucune autonomie, ni volonté propre;

bullet

Les élèves indignes, qui se sentent incapables de satisfaire aux exigences de l'école.

 

Dans une optique systémique, l'auteur propose une description du profil de ces élèves, des caractéristiques familiales et des stratégies possibles de remédiation dans le cadre de l'école.

 

Mots-clés: difficultés scolaires, approche systémique, élèves non- mandatés, enfants-roi, enfants assistés, élèves indignes, remédiation."

 

 

Anne Berlioz: Rééducatrice

 

 

Plan

 

Les élèves en échec

 

Lecture systémique

  1. Approche systémique

  2. Application pratique

 

Profils types d'élèves en difficulté

  1. L'élève non-mandaté

    1. Profil de l'élève non-mandaté

    2. Profil de la famille de l'élève non-mandaté

    3. Rééducation de l'élève non-mandaté

     

  2. L'enfant-roi

    1. Profil de l'enfant-roi

    2. Profil de la famille de l'enfant-roi

    3. Rééducation de l'enfant-roi

     

  3. L'enfant-assisté

    1. Profil de l'enfant assisté

    2. Profil de la famille de l'enfant assisté

    3. Rééducation de l'enfant assisté

     

  4. L'élève "indigne"

    1. Profil de l'élève indigne

    2. Profil de la famille de l'élève indigne

    3. Rééducation de l'élève indigne

     

  5. Remarque

  6. Quelques chiffres

Conclusion

Bibliographie

Citations et extraits:

"Sans chercher, ni à réfuter ces hypothèses, ni à nier la part éventuelles des causes invoquées dans un certain nombre d'échecs scolaires, je me suis intéressées à un dimension particulière qui se joue à l'école: la part prise par l'enfant dans son échec. Généralement sous-estimée, parfois niée, elle n'est assimilable ni à un déficit de connaissance ni à un déficit de capacité. "

Page 62

Lecture systémique

A. Approche théorique

"L'approche systémique, qui sert de base à mon analyse de la situation, à l'avantage, par rapport aux théories psychologiques traditionnelles, de placer le problème -et donc sa résolution- dans l'ici-et-maintenant. Tout fonctionnement, et par là tout dysfonctionnement, s'inscrit dans les relations que les individus ont négociées entre eux au sein d'un système obéissant à un certain nombre de règles. Ainsi tout comportement, toute attitude, sont logiques et découlent des interactions au sein du système qui les a vues naître."

 

Page 63

Lecture systémique

A. Approche théorique

"L'application de l'approche systémique aux difficultés scolaires m'a conduite à formuler l'hypothèse suivante: les difficultés d'un enfant à l'école sont la conséquence d'un comportement "scolaire" inadapté mais qui trouve sa logique dans un autre système.
C'est-à-dire que pour les jeunes enfants (avant 8 ans) -l'inadaptation scolaire provient du transport à l'école de comportements acquis à la maison et incompatibles avec les exigences de l'école."

Page 63

Lecture systémique

B. Application pratique

"Mon constat est que non seulement les parents sont impliqués dans la genèse de l'inadaptation scolaire, mais, qu'en plus, leurs interactions actuelles avec leur enfant continue généralement d'entretenir cette inadaptation scolaire. Il semble donc impératif de travailler avec les parents afin qu'ils modifient leur attitude, cessent de renforcer le comportement inadéquat de leur enfant, l'autorisent à changer et l'aident même à adopter un comportement adapté à l'école."

 

Page 65

 

"Mon travail se fonde sur l'hypothèse suivante: les parents étant à l'origine -involontairement- de ce comportement, ils sont les plus à même d'obtenir un changement dans l'attitude de l'enfant. Tenter de raire évoluer le comportement e l'enfant sans la collaboration de la famille me semblerait non seulement illogique, mais peut-être même dommageable. Cela reviendrait à tenter d'entraîner un enfant dans un direction différente de celle que lui montre sa faille. S'il a entre 4 et 8 ans, qui suivra-t-il? Qui croira-t-il? Sa famille, en toute logique, sinon, il risquerait de se trouver pris dans un conflit de loyauté."

Page 65

"Si je devais néanmoins tenter de résumer ici ce qui différencie les élèves suivis en rééducation de ceux pris en charge par le psychologue scolaire, j'avancerais l'hypothèse que la difficulté scolaire présentée par l'enfant, dans le premier cas, n'est pas nécessaire au fonctionnement de la famille, alors que, dans le second, elle participe de l'équilibre même de la famille, alors que dans le second, elle participe à l'équilibre même de la famille et nécessite un travail en profondeur pour obtenir sa disparition."

Page 65

 

Si vous avez des questions, des remarques, 

un désir d'informations complémentaires, 

vous pouvez envoyer un courriel 

à l'auteur de l'article, 

 

Anne Berlioz

 

    

     

Lecture 1 ] Lecture 2 ] Lecture 3 ] Lecture 4 ] Lecture 5 ] Lecture 6 ] Lecture 7 ] Lecture 8 ] Lecture 9 ] Lecture 10 ] Lecture 11 ] Lecture12 ] Lecture 13 ] Lecture 14 ] [ Lecture 15 ] Lecture 16 ] Lecture 17 ] Lecture 18 ] Lecture 19 ] Lecture 20 ] Lecture 21 ] Lecture 22 ] Lecture 23 ]