Lecture 9

Accueil ]    [ Sommaire ] [ Présentation ] [ Moteur ]

[ Rééducation ] [ Lectures ]

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Psychopathologie de l'enfant et de l'adolescent

maurice Despinoy

 

Armand colin

Mai 2002

 

 

Pour aller directement au chapitre concerné, cliquez sur le dossier:

 

Coups de cœur

Quatrième de couverture

Sommaire

Citations
 

 

 

Coups de cœur:   

 

Un bon ouvrage de base, qui a le mérite de présenter:

bullet

des descriptions cliniques

bullet

des définitions

bullet

 les principales théories pouvant être des outils de connaissance des processus pathologiques, et d'en résumer les éléments principaux

bullet

de ne pas de cantonner à l'abord psychanalytique des troubles.

 

Pour approfondir certains domaines on peut s'appuyer sur la bibliographie proposée. Il est regrettable, cependant qu'elle ne soit pas classée par thèmes. 

 

 

 

 

Quatrième de couverture:

 

"Cet ouvrage offre aux étudiants un instrument de travail clair et précis et aux praticiens une source d'informations rapides. les descriptions cliniques sont suivies de manières systématique d'exposés théoriques sur les processus psychiques pathologiques. Si, parmi ces théories, la psychanalyse offre les modèles qui apparaissent ici comme les plus satisfaisants, les apports des recherches propres à la psychologie cognitive, à la psychologie du développement et aux neurosciences n'en sont pas moins pris en compte. 

 

Depuis la pathologie de nourrisson jusqu'à celle de l'adolescent, l'ouvrage, qui s'appuie sur une importante bibliographie, fournit pour chaque symptôme ou syndrome présenté une indication des traitements spécifiques. 

 

La clinique analytique confirme ainsi l'importance de la notion de niveaux de fonctionnement psychique. Elle montre aussi qu'il n'existe pas de succession chronologique simple et que la coexistence d'organisations psychiques différentes est la source de la richesse de la complexité du psychisme." 

 

Maurice Despinoy

Psychiatre et psychanalyste, il publie régulièrement en revue. Il est chargé de cours à la faculté de psychologie d'Aix-en-Provence.  

 

 

 

Table des matières

(Allégée)

Introduction

 

Chapitre 1: Définition et problématique de la psychopathologie

  1. Définition

  2. Le concept de normal et de pathologique

  3. Psychogenèse et organogenèse

  4. Psychanalyse et psychopathologie

  5. Les théories non psychanalytiques

 

Chapitre 2. Psychopathologie spécifique du nourrisson

Introduction

  1. Les éléments essentiels pour étudier la psychopathologie du bébé

  2. Les manifestations symptomatiques

  3. Les syndromes

 

Chapitre 3. Les troubles psychiques de l'enfant

  1. Rappel du développement psychique de l'enfant

  2. Manifestations symptomatiques et fonctionnelles

  3. Les grands syndromes

 

Chapitre 4. Psychopathologie de l'adolescent

  1. Point de vue psychanalytique sur le développement de l'adolescence

  2. Troubles des conduites alimentaires

  3. Le suicide de l'adolescent

  4. États psychotiques au cours de l'adolescence

  5. États limites à l'adolescence

  6. Les conduites addictives

  7. La délinquance juvénile

 

Chapitre 5. Troubles psychiques liés aux atteintes somatiques

  1. Déficiences sensorielles

  2. Les épilepsies

  3. les encéphalopathies

 

Chapitre 6. De l'accueil au traitement

  1. L'accueil

  2. Les traitements

  3. Projet thérapeutique en fonction de la pathologie

 

Bibliographie

 

Index

 

 

 

 

 

 

 

Quelques extraits:

 

Le concept de normal et de pathologique

L'appréciation clinique

 

"Il ne saurait exister d'instrument rigoureux pour apprécier la normalité d'une conduite. L'expérience montre que les troubles importants sont reconnus de façon identique par les cliniciens d'écoles différentes, mais l'indétermination est grande quand les conduites observées sont à la limite entre le normal et le pathologique. L'évaluation utilise les aspects statistiques du développement, l'étude des circonstances particulières, les potentialités d'adaptation, le reflet des appréciations subjectives de l'enfant, les réactions de l'entourage et les outils psychométriques et projectifs de la psychologie"  

 

P. 10

 

 

Les dépressions de l'enfant

 

"La fréquence des dépressions de l'enfant est très diversement évaluée du fait de l'absence de spécificité des symptômes qui permettent d'envisager ce diagnostic. L'évaluation moyenne est de 3% pour des enfants de quatre à onze ans. (....)

 

Sémiologie

Les symptômes fondamentaux, la tristesse et l'humeur dysphorique, sont subjectifs, ainsi que l'autodévaluation, la culpabilité et les angoisses. L'enfant ne s'exprime pas aisément et, souvent, n'a pas conscience de sa propre tristesse. Ce sont des conduites inhabituelles, signes secondaires parfois réactionnels, qui peuvent alerter les parents et orienter le diagnostic.

La liste qui suit est non spécifique et sans limites précises (...):

bullet

retrait: refus des jeux, isolement, perte des liens avec des camarades

bullet

modification du dynamisme habituel: (...)

bullet

troubles fonctionnels: difficultés à s'endormir, plaintes hypocondriaques, énurésie passagère, perte de l'appétit

bullet

troubles réactionnels: comportement agressifs, colères et instabilité motrice

bullet

recherche des risques: (....)

bullet

troubles subjectifs (qui sont rarement exprimés directement par l'enfant): sentiment de vide et d'ennui, tristesse, préoccupations, découragement et sentiment d'impuissance, autodépréciation culpabilité. "

P. 104.

 

 

Les troubles de la parole et du langage

Le retard simple de langage (dysphasies légères)

 

"Certains enfants qui parlent tardivement, après deux ans et demi, n'ont pas de troubles du langage. On peut penser que leur capacité verbale était normalement développée, mais que les conditions d'interrelations familiales ne leur imposaient pas l'utilisation du langage. Ces enfants font preuve, en effet, de capacités d'acquisition très rapide de la parole. 
Les dysphasies légères se manifestent d'abord par un retard d'apparition des phases et une prolongation du parler bébé après l'âge de 4 ans. 

Les défauts d'organisation syntaxique  vont de l'impropriété du temps des verbes à la juxtaposition de mots. Les écholalies sont fréquentes, les pronoms personnels ne sont pas utilisés."

 

P. 74

 

 

 

 

    

     
Lecture 1 ] Lecture 2 ] Lecture 3 ] Lecture 4 ] Lecture 5 ] Lecture 6 ] Lecture 7 ] Lecture 8 ] [ Lecture 9 ] Lecture 10 ] Lecture 11 ] Lecture12 ] Lecture 13 ] Lecture 14 ] Lecture 15 ] Lecture 16 ] Lecture 17 ] Lecture 18 ] Lecture 19 ] Lecture 20 ] Lecture 21 ] Lecture 22 ] Lecture 23 ]