Résistance

Remonter Présentation Sommaire Diffusion Forum Livre d'or Logos Moteur Résistance Nouveautés

 
 

 

 

 

 

ENTRONS EN RESISTANCE

 

DEFENDONS UNE ECOLE REPUBLICAINE, LAIQUE, GRATUITE ET RESPECTUEUSE DE NOS ENFANTS

 

 

 

bullet

Dernières mauvaises nouvelles

bullet

Pour comprendre, s'informer, suivre, se faire une idée, se construire une opinion

bullet

S'engager, réagir, se fédérer

 

DERNIERES MAUVAISES NOUVELLES

Les deux documents ci-dessous proviennent du ministère de l'Education Nationale et sont adressés aux recteurs.

Ils visent la suppression de très nombreux postes pour la période 2011-2013 dans le premier degré, et se proposent "d'activer différents leviers" pour y parvenir.

Ils listent les principales pistes pour supprimer des postes :

bullet

augmenter les effectifs des classes

bullet

« sédentariser » les enseignants des RASED

bullet

relever les seuils d’ouverture et de fermeture de classe

bullet

réduire la scolarisation des moins de 3 ans

bullet

réduire les remplacements

bullet

« rationaliser » l’offre de formation

bullet

etc.

Schéma d'emplois 2011-2013, dialogue Centrale-Académies

Par le ministère de l'Education Nationale

Diaporama

5 mai 2010

Mesures de M. Chatel

4 Mai 2010

 

 

 

 

POUR COMPRENDRE, S'INFORMER, SE FAIRE UNE IDEE, SUIVRE...

Dans Le Monde "Extinction des espèces à l'éducation nationale" de Olivier Ertzscheid, professeur d'information-communication à l'université de Nantes

22 juin 2010

Le syndicat des Inspecteurs d'Académie réagit

16 Juin 2010

Communiqué commun du syndicat des personnels d’inspection et du syndicat des personnels de direction de la FSU :

7 juin 2010

RASED : Lettre aux parents des membres du Comité Scientifique de la FNAREN

Juin 2010

Communiqué de la FNAREN concernant la nouvelle vague de suppression de postes des RASED.

28 mai 2010

 

Le cauchemar de Jules Ferry par André Ouzoulias

Il décrypte pour nous de manière efficace et éclairante la réforme de la formation des enseignants. Son analyse doit être largement diffusée pour être entendue par ceux pour qui elle est le plus porteuse de sens : les (futurs) parents d'élèves.

29 mars 2010

Dans son numéro de décembre 2008, Le Monde de l'éducation a publié le texte de J. Lévine, écrit juste avant sa mort, "Non à la disparition des RASED".

Un texte d'André Ouzoulias:

"Chiffres de l'école, une entreprise de manipulation"

Bloc-notes de Philippe Meirieu du 19 novembre 2008

"Nous sommes tous des professeurs d'école"

 

Lettre d'information sur la spécificité des RASED 

 

 

 

Sur le site du Café pédagogique: Maternelle, quel avenir pour la scolarisation à deux ans?

De nombreux articles. 

Sur le site de Daniel Calin

Les articles suivants

bullet

"Le sens des réformes" de Dominique Fontaine

bullet

"Darcos m'a tué" de René Jansen

bullet

"Mise au ... point! Ou.... Un point c'est tout!" et "J'oscille entre colère, incompréhension et tristesse" de Nicole Martin

bullet

"Pour les RASED, réponses à l'argumentaire du pouvoir pour justifier la suppression des RASED" par Daniel Calin

bullet

"Mes respects, monsieur Darcos, mais par pour vous" de Jacky Poulain

bullet

"Les aventures de Dylan", par le collectif Sauvons l'école publique

bullet

"Dans la résistance, refonder l'école" de Philippe Cormier

bullet

"C'est décidé, j'entre en résistance" de Roland Braun

bullet

"A propos de la suppression programmée des RASED" de Claudine Ourghanlian

bullet

"RASED: une exécution (très) sommaire...." de Jacky Poulain

bullet

"Disparition des RASED: rien à "Sirer" des élèves en difficulté" de Pascal Ourghanlian

bullet

"Je pense à vous" (à propos de la destruction des RASED) de Jacky Poulain

bullet

Et bien d'autres.

Pour un peu mieux comprendre la question du "statut privilégié" des enseignants. 

Ça bouge aussi par chez nous....

La lettre envoyée par M. Gillig, citoyen, enseignant et IEN ASH  67 à la retraite, auteur de nombreux articles et ouvrages dans le domaine de l'adaptation et de l'intégration scolaire, à M. Darcos, ministre de l'Éducation Nationale.   

Merci à lui.

18 novembre 2008

 

 

 

LES PETITIONS

Soutien aux psychologues scolaires

Le Groupe des 7 :

bullet

ACOP-F : Association des conseillers d'orientation- psychologues de France

bullet

AFPEN : Association Française des Psychologues de l'Education Nationale

bullet

SFP : Société Française de Psychologie

bullet

SNES-FSU : Collectif national des conseillers d'orientation- psychologues

bullet

SNP : Syndicat National des Psychologues

bullet

SnpsyEN-UNSA : Syndicat national des psychologues de l'Education nationale de l'UNSA

bullet

SNUipp-FSU : Collectif national des psychologues

lance un appel pour le maintien des psychologues de l'Education nationale dans le service public d'éducation suite aux perspectives ministérielles qui évoquent l'extinction de la fonction.

Le texte de l'appel et  pétition en ligne.

L'appel des appels: signer la pétition

Le site de l'appel des appels

bullet

charte

bullet

Publications

bullet

Médias

bullet

Textes et analyses

bullet

etc...

L'appel des appels: le site du Bas-Rhin

L'appel pour l'école publique

Signez pour la maternelle

MANIFESTE du 5 NOVEMBRE
Depuis sa création le 5 novembre 1921,

 

L’AGEEM réaffirme avec force :

bullet

OUI à l’école maternelle française publique, laïque et gratuite pour tous
Seule école ouverte à tous les enfants quelles que soient leurs origines, leurs cultures et leurs conditions sociales.

bullet

OUI à l’école maternelle française publique, laïque et gratuite pour tous
Dont les valeurs sont celles de la République française

bullet

OUI à l’école maternelle française publique, laïque et gratuite pour tous
Qui accorde toute sa place à l’enfant, l’élève, le futur citoyen
Qui considère l’enfant dans sa globalité
Qui lui donne le temps de s’approprier les savoirs
Qui vise la construction et l’épanouissement de sa personne
Qui propose d’apprendre ensemble en étant acteur de ses apprentissages
Qui privilégie le jeu, la manipulation, l’expérience sensible et l’accès à la pensée symbolique

bullet

OUI à l’école maternelle française publique, laïque et gratuite pour tous
Qui permet à l’enfant de maîtriser le langage
Qui favorise la culture artistique, littéraire et scientifique
Qui place le corps aux sources de l’éducation

bullet

OUI à l’école maternelle française publique, laïque et gratuite pour tous
Qui est un espace de prévention avec des partenaires : les Réseaux d’aide aux élèves en difficulté, le personnel de santé scolaire, la protection maternelle et infantile

Avec AGEEM, dites OUI à l’école maternelle française
Publique, laïque et gratuite pour tous !

Sur le site de la Fédération Bas-Rhinoise de conseils des parents d'élèves des écoles (FCPE): 

A télécharger: une carte postale pour sauver l'école maternelle. 

L’éducation est notre avenir : il ne doit pas se décider sans nous !
Appel des 24 organisations

Notre pays a cette chance extraordinaire de disposer d’un grand service public laïque d’Éducation. Il traduit notre choix républicain d’une société où tous les citoyens vivent ensemble. Mais imagine-t-on ce que deviendrait ce principe, sans ce tour de force de l’accueil de tous les jeunes, sans distinction, réalisé quotidiennement par notre École ?

Cette École publique, que nous aimons pour ses réussites incontestables, rencontre aussi des difficultés. C’est pourquoi nous souhaitons passionnément qu’elle évolue et se transforme pour s’acquitter vraiment de sa mission démocratique : faire réussir tous les jeunes, pas seulement les plus favorisés ou les plus « méritants ».

Pour nous, ce débat et cet effort concernent tous les citoyens car, à travers l’avenir de la jeunesse, c’est celui du pays qui se joue. (...)

(.....) Les enfants ont participé à ce travail avec leur passion et leurs espoirs. Espoir de voir cesser l’arbitraire, qui fait toujours d’eux des enfants de « sans-papiers », des enfants de déboutés. Espoir de vivre sans la peur quotidienne d’être expulsés. Passion d’apprendre et de grandir dans un pays qui est le leur comme il est le nôtre.

Ces enfants doivent vivre parmi nous. Il est aujourd’hui urgent d’affirmer :

Laissez les grandir ici !

Parents sans papiers, enfants en souffrance

Des professionnels des services publics de Psychiatrie Infanto-Juvénile, ainsi que d’autres professionnels de l’enfance, inquiets de la situation actuelle des enfants de parents sans papiers, alertent

(....) Des répercussions graves pour les enfants et leurs familles :

bullet

Ces enfants vivent souvent dans une perpétuelle insécurité matérielle (déménagements multiples, hébergement précaire) et psychique : la menace d’une rupture des liens affectifs et sociaux est toujours imminente par rapport à leur environnement. Lorsqu’un des parents est renvoyé dans son pays d’origine, les répercussions sont graves sur la dynamique familiale et sur le développement de l’enfant.

bullet

Les souffrances psychiques des parents ont un impact sur la construction des enfants : dépression maternelle, dévalorisation de la place parentale, culpabilité, etc...

bullet

Certaines manifestations et signes de souffrance apparaissent plus fréquents chez les enfants pris dans cette problématique : réactivation des traumatismes antérieurs, préoccupation constante autour de la famille et de son devenir, hypermaturité avec absence de jeu, manifestations à expression somatique, agitation, échec scolaire.

bullet

Les familles et leurs enfants ayant fui des persécutions dans leur pays d’origine, paraissent tant qu’elles sont sans papiers, suspendues dans un entre-deux, ce qui ajoute à la problématique de la migration, celle encore plus complexe de l’exil.

bullet

Les pathologies psychiatriques, présentées par certains enfants de parents sans papiers, s’aggravent avec le renvoi dans le pays d’origine au prétexte qu’il existe des soins, alors même qu’ils sont insuffisants ou inexistants.

bullet

La prise en charge des mineurs isolés est difficile.

bulletLa présence de certains enfants avec leurs parents dans les centres de rétention pose de nombreux problèmes éthiques, en particulier la privation de liberté de ceux-ci.(....)

 

Les élèves en difficulté à l’école ne sont pas tous des enfants handicapés !

(....)

C’est pourquoi il nous semble urgent de mettre ou de remettre à la disposition des élèves en grande difficulté et des équipes en charge de leur scolarisation les aides susceptibles de s’avérer indispensables, sans les contraindre à en passer par la MDPH. Il s’agit en particulier :

bullet

de possibilités d’aménagement souple et évolutif des temps scolaires ;

bullet

de moyens d’accompagnement individuel pour soutenir le maintien de l’élève en difficulté en classe ordinaire, du type des « auxiliaires de vie scolaire », mais dotés d’une formation certifiée et d’un emploi stable ;

bullet

de classes à effectif réduit et à pratiques pédagogiques adaptées, à fonctionnement souple et ouvert, confiées à des enseignants spécialisés formés et reconnus ;

bullet

de permettre l’orientation vers les Instituts Thérapeutiques, Éducatifs et Pédagogiques (ITEP) sans passer par le cadre du handicap.

Pour suivre ces élèves et organiser la mise en œuvre de ces aides, avec souplesse, continuité et professionnalisme, il nous semble également indispensable de créer ou de rétablir des structures de collaboration entre toutes les personnes concernées par l’éducation, le soin et la scolarisation des élèves en grande difficulté : familles, équipes pédagogiques, RASED, services de soins, autorités académiques et travailleurs sociaux.

 

Accueil ]